• histoire de soie

    Ses bas de soies galbaient ses longues jambes parfaitement dessinées, mettant en valeurs sa féminité, quand elle vint s’asseoir près de moi sur ce banc, je n’osais la regarder, elle prit ma main, qu’elle glissa délicatement sous sa jupe, et remonta doucement jusqu’à son string, ses seins pointaient, mon cœur battait la chamade, elle était si douce, si libertine. Mes sens ne firent qu’un tour, elle se fit câline, je me mis  à la désirer ardemment.


  • Commentaires

    1
    Mercredi 31 Mai 2006 à 15:44
    Susciter le désir...
    et qu'il est bon de se laisse tenter à désirer... Tentation et désir...
    2
    Mercredi 31 Mai 2006 à 15:51
    Ce sont des mots
    qui veulent dirent beaucoup, mais qui savent entretenir le mystère, la tension et l'attention...
    3
    Mercredi 31 Mai 2006 à 17:40
    Il y a un temps pour tout
    laisser monter la pression, exciter les sens, provoquer l'émotion, et puis enfin... se laisser aller à l'extase... Croquer le fruit défendu...
    4
    Lupinlapin
    Mercredi 31 Mai 2006 à 18:49
    Que cela est bien ecrit....
    Je devine en vous une " chasseuse ", caline, douce, en parfaite harmonie avec son corps et toujours à l'affût, d'un regard, d'un attouchement..... Le corps à corps est si beau quand il commence dans le cerveau n'est-il pas vrai ?
    5
    Jeudi 1er Juin 2006 à 13:07
    Alors mettons un loup........
    Et tout nu courrons dans les bois à celui qui attrapera l'autre.....
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :