•  

     

    Au carrefour des plaisirs

    Les baisers sont quémandés, se font désirer, se font attendre...

    Ne vous pressez pas, profitez du moment, goûtez ces instants...

    Votre bouche s'entrouvre sur un sourire, un baiser profond se tend.

    Je goûte, lèche, suce et mordille, contre vous je me fais tendre et gourmande.

    Au creux de l'épaule, dans le cou, je parcoure votre corps...

    Vibrez sous mes lèvres humides, que pour vous, elles soient une braise qui vous brûle votre peau, et incendie vos sens.

    Laissez vous aller à ce baiser ponctuation de vos émotions.

    Que nos baisers se fassent voraces, carnivores et terriblement charnels.

    Au vestibule de l'intimité, nos baisers sont terriblement sensuels, sexuels, laissez ma langue pénétrer votre bouche, que la salive se fasse jus du désir et du plaisir, je sens vos jambes se dérober, votre cœur chavirer...

    Même silencieuse votre bouche parle de volupté

     


    4 commentaires
  •  

    J'ai l'eau à la bouche

    Rien qu'à penser que je vous touche

     

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>Ne me privez pas de cette douceur, laissez-moi cueillir ce fruit.<o:p> </o:p> 

     

     

     

    Je vous sens captive.

    Je vous sens craintive<o:p> .</o:p><o:p> </o:p>  

     

     

    Volupté véritable, corps désirable.

     

     

    Comme des amants forcenés dont les ardeurs n'attendent que d'être comblées, transportez-moi dans cette ivresse, allumez ce feu.Enflammez mon corps, apaisez cette faim, cette soif, laissez mes lèvres se désaltérer, que sur votre peau délicate puissent errer mes mains.<o:p> </o:p>Permettez-moi de me rassasier.<o:p> </o:p> 

     

     

     

    Faites-vous docile.

    Faites-vous habile<o:p> .</o:p> 

     

     

     

    Que nos deux corps se réunissent et jouissent de leur vigueur, je veux frémir aux premiers accès de plaisir, serrez moi tendrement, étroitement, que vos lèvres rejoignent les miennes.<o:p> </o:p> 

     

     

     

    Unissons-nous intimement sous les nœuds de l'amour.<o:p> </o:p> 

     

     

     

    Je veux sentir cette secousse de plaisir sur ce lit de rosée, que cette liqueur abondante vienne me pénétrer, avec vous je veux découvrir cette violence, cette passion. Faites-moi connaître cette fureur, cette rage, envahissez-moi de tout votre être.<o:p> </o:p>

     

     

    Ne soyez pas farouche

    J''en ai l'eau à la bouche

    <o:p> </o:p>

     


    7 commentaires
  •  


    Entre raison et déraison
    Enjambées frêles délicates



    Hésitations parées de certitudes...


    Sur le fil du rasoir
    Si tranchant à la moindre oscillation


    Recouvrez-moi de vos gestes habiles


    Habillez-moi de vos baisers

    <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> </o:p>

    Douce flamme qui vacille


    Venez me consumer


     


    8 commentaires
  •  


    Ralentir le rythme, ici et ailleurs


    Se lover dans l'herbe du matin


    Boire à sa fontaine des gouttes de lumière et de fraîcheur
    Donner à ses lèvre ma rosée d'amour
    Regarder le bourdon pénétrer le coeur de miel de la fleur


     


    11 commentaires
  •  


    La première fois, c'est ma voix qui t'as attiré ;


    La deuxième fois, c'est mes yeux qui t'ont caressé ;


    La troisième fois, c'est mes mains qui t'ont déshabillé ;


    La quatrième fois, c'est ma bouche qui t'a effleuré ;


    La dernière fois, c'est mon corps qui t'a ensorcelé ;




    Dépendance des hommes irréversible,


    Je me sens emprisonnée, sans pouvoir lutter.


     


    4 commentaires